Skip to content

Classée par National Geographic comme l'un des meilleurs voyages à faire en 2015, Haida Gwaii est une terre aux rivages infinis, aux forêts brumeuses, à la vie marine abondante et à la riche histoire culturelle. Lorsqu'une invitation à rejoindre le Japan Environmental Action Network (JEAN) pour un voyage sur cette île majestueuse s'est présentée, j'ai été ravie d'accepter l'offre.

Le but de ce voyage était d'apprendre combien de débris du tsunami japonais de 2011 se sont échoués sur les côtes de Haida Gwaii. Lors de précédents nettoyages sur l'île de Vancouver, j'ai été submergée par le volume de débris et la difficulté des nettoyages sur des plages éloignées, j'étais donc impatiente de connaître la situation ici.

Dès le premier coup d'œil depuis le hublot de l'avion, la beauté naturelle de Haida Gwaii ne m'a pas déçu. Nous avons vu des otaries jouer, des habitants pêcher le flétan et le soleil scintiller sur l'eau. Quel endroit ! Nous avons mangé de délicieux fruits de mer locaux, appris à connaître la culture haïda et profité du rythme détendu de la vie sur l'île.

Nettoyage du littoral à Haida Gwaii
Des côtes à couper le souffle entourent Haida Gwaii.

J'ai voyagé avec Hanako Yokota de JEAN et des membres du programme de gestion des débris du tsunami de Haida Gwaii. Nous avons marché sous une pluie battante le long de la plage de sable du parc provincial Naikoon. Nous avons volé en hélicoptère le long de la côte ouest isolée de l'île, atterrissant sur des plages qui sont totalement inaccessibles la majeure partie de l'année. Partout où nous sommes allés, nous avons vu la même chose : des débris marins. Bien que certaines plages aient été nettoyées dans le cadre d'efforts coordonnés avec le programme de gestion des débris du tsunami de Haida Gwaii, la plupart des plages présentaient des piles d'objets artificiels rejetés par l'océan.

Nous avons vu des centaines d'objets japonais qui provenaient probablement du tsunami. Nous avons trouvé des bouées portant des symboles peints représentant le nom d'une famille de pêcheurs, des marqueurs de propriété de villes sinistrées et des articles ménagers tels que des chaussures, des peignes et des bouteilles de détergent. L'ampleur de la catastrophe était représentée par le volume même des débris japonais. En marchant, nous avons partagé la douleur et la perte du peuple japonais.

Nettoyage des débris marins
Kate brandit un panneau de propriété d'une ville japonaise touchée par le tsunami.

Mais nous n'avons pas seulement trouvé des débris de tsunami. Nous avons trouvé des couverts jetables, des filets de pêche, des bouteilles de shampoing, des cordes, des bouteilles d'eau en plastique, des pneus et des chaussures provenant du monde entier. Sur ces plages isolées au bout du monde, nous avons vu l'impact de la pollution plastique et des articles à usage unique. Je ne peux imaginer un pire endroit pour que nos articles non désirés et inutiles échouent que sur les magnifiques rivages de Haida Gwaii. J'ai le cœur brisé quand je vois les plages interminables englouties par les plastiques à usage unique de tous les jours.

Nettoyage du rivage de l'Aquarium de Vancouver
La plage du parc Naikoon, isolée mais envahie par les débris marins.

Si nous ne pouvons pas empêcher les débris provenant de catastrophes naturelles, nous pouvons empêcher les déchets quotidiens de finir dans l'océan. Même si nous ne les voyons pas, nos déchets ont un impact, qu'il s'agisse d'empêtrer les mammifères marins ou de finir dans l'estomac des poissons que nous mangeons.

Vous avez le pouvoir de protéger nos lieux sauvages et vierges. Joignez-vous à nous partout où la terre rencontre l'eau et faites en sorte que votre action compte. Inscrivez-vous dès aujourd'hui au Grand Nettoyage des rivages canadiens de l'Aquarium de Vancouver et du WWF, présenté par Les Compagnies Loblaw Limitée, à shorelinecleanup.ca.

Kate Le Souef, responsable du Grand Nettoyage des rivages canadiens de l'Aquarium de Vancouver et du WWF, a travaillé au nettoyage des débris du tsunami le long de la côte ouest de l'île de Vancouver. 

Posté le 26 février 2015 par Vancouver Aquarium

Rejoignez la liste de diffusion

Abonnez-vous à notre bulletin d'information pour recevoir des courriels sur les événements, les nouvelles sur les succès et les problèmes de l'océan, et les possibilités de nous soutenir.

Aidez à faire passer le message

Partagez cette page sur les médias sociaux et contribuez à faire passer le message de la conservation des océans.